Bien vivre, mieux vivre

Tout ce que vous devez savoir pour Vivre mieux quelque soit votre âge !

Le jeûne à temps partiel consiste à ne pas manger durant un certain nombre d’heures pour que l’organisme se repose. Ce type de jeûne est à l’opposé d’un jeûne strict qui se pratique pendant des jours et durant lesquels on se contente d’eau, de bouillons et de tisanes. Or cela peut entraîner des carences, surtout sur une longue période. Pour profiter des bienfaits du jeûne, il vaut donc mieux le pratiquer avec modération. C’est ce que le jeûne à temps partiel permet de faire. Il favorise la régénération du système immunitaire, en plus d’une perte de poids conséquente. On va en savoir plus dans cet article.

C’est quoi un jeûne à temps partiel ?

Le jeûne à temps partiel consiste à ne pas manger pendant un certain nombre d’heures par jour. Ce afin de mettre votre organisme au repos. Vous disposez de plusieurs variantes pour y arriver. Le plus populaire est la méthode 16/8. Cela consiste à jeûner pendant 16 heures dans la journée et à s’alimenter normalement pendant 8 heures. Vous avez le choix du repas à ne pas prendre. Vous sautez alors soit le repas du soir, soit le petit-déjeuner. Cependant, il faut le faire à heure fixe pendant la durée du jeûne. Donc si vous ne prenez pas de petit-déjeuner aujourd’hui, vous devez aussi ne pas en prendre demain. En tout cas, il faut bien vous hydrater tout en évitant les boissons sucrées.

Comment faire un jeûne à temps partiel ?

Le jeûne à temps partiel est un jeûne flexible. Comme on l’a dit, il existe différentes façons de le pratiquer. Vous choisissez celle qui vous convient le mieux. Voici quelques-unes de ces façons :

  • Le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent se décline en plusieurs variantes. On a déjà vu la 16/8. A part elle, il y a également les variantes 18/6, 20/4 ou l’OMAD (one meal a day). Vous pouvez jeûner une fois par semaine pour débuter. Ensuite, vous pouvez vous stabiliser à deux fois par semaine.

Le jeûne intermittent est la méthode la plus facile à mettre en place car on peut la faire tous les jours. Il fait baisser l’insuline, aidant ainsi à déstocker les graisses. Ce qui entraîne une perte de poids. Son importance dépend de la méthode et de la durée du jeûne. Plus la période est longue, plus ce sera efficace.

Toutefois, on vous conseille d’y aller progressivement. Vous pouvez, par exemple, commencer par retarder petit à petit l’heure du petit-déjeuner pour finir par le supprimer complètement. Cela peut s’agir du dîner. Le choix vous appartient. L’important c’est d’y aller à votre rythme pour que cela devienne une habitude et non pas un simple régime.

  • Jeûner 24 heures par semaine

Il s’agit de prendre un repas léger et de recommencer à s’alimenter 24 heures plus tard. Durant la période du jeûne, vous devez bien vous hydrater. A part l’eau, des légers bouillons sont autorisés. Les repas avant et après le jeûne ne doivent pas être copieux. Ils doivent s’inscrire dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée.

Avec le jeûne de 24 heures par semaine, vous pouvez soit répartir le nombre d’heures sur toute la semaine, soit jeûner un jour en entier. Sachez que cette dernière option peut générer du stress à l’organisme sur le long terme. Donc, choisissez bien votre jour de jeûne. Vous pouvez aussi alterner ces deux façons. Une première semaine, jeûnez sur une période répartie, et la semaine suivante, jeûnez toute une journée.

Quels sont les avantages du jeûne à temps partiel ?

Le jeûne à temps partiel est moins strict que les autres pratiques. Il aide les cellules à se régénérer, active l’autophagie et nettoie le corps. Tout ceci permet de digérer toutes les protéines des déchets et de les recycler. En plus de cela, ce type de jeûne ralentit le vieillissement des cellules, aide à soigner le diabète et préserve les voies inflammatoires. Vous gagnez aussi en clarté mentale, en énergie et en bien-être général.

Quels sont les risques d’un jeûne trop strict ?

Un jeûne trop strict et pratiqué sur une longue période peut entraîner une fatigue intense en raison de la fonte musculaire et du manque d’énergie. Vous risquez aussi de nombreuses carences, des accidents cardio-vasculaires, ainsi que des troubles du rythme cardiaque et une baisse de la tension artérielle. Une diminution des défenses immunitaires peut également aggraver tout ceci. Or le jeûne partiel évite toutes ces complications. En effet, c’est loin d’être un jeûne strict puisque vous n’êtes pas obligé de le faire tous les jours, mais seulement quelques fois par semaine.

Est-il possible de faire un jeûne à temps partiel pendant la grossesse ?

Comme les régimes, les jeûnes ne sont pas recommandés pendant la grossesse. Si vous voulez quand même en pratiquer un durant cette période, vous devez prendre deux repas par jour. Et ces deux repas devront vous fournir toute l’énergie, les vitamines et les nutriments dont vous aurez besoin. Toutefois, ne commencez pas un jeûne sans en parler avec votre médecin. Cela vaut tant en période de grossesse qu’en temps normal.

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *