Bien vivre, mieux vivre

Tout ce que vous devez savoir pour Vivre mieux quelque soit votre âge !

Faire un jeûne signifie ne pas prendre de nourriture. Cela se décline en deux façons : un jeûne à l’eau et un jeûne à sec. Pour le premier, vous buvez de l’eau pendant la pratique. Pour le second, vous ne mangez pas, mais ne buvez pas non plus. Ensuite, vous avez le choix entre plusieurs types de jeûnes, tous aussi concluants les uns que les autres. Le jeûne 18/6 fait partie des méthodes les plus pratiquées. Cela consiste à ne pas manger pendant 18 heures dans une journée et à manger les 6 heures restantes. C’est tout à fait efficace pour perdre du poids. Découvrez ce que vous devez savoir sur le jeûne 18/6 dans cet article.

Qu’est-ce que le jeûne 18/6 ?

Le jeûne 18/6 se pratique en un jour. D’ailleurs, on le connaît aussi sous le nom de jeûne durant un intervalle de temps par jour. Pendant le processus, vous jeûnez raisonnablement tout en respectant des heures de privation définies à l’avance. La méthode ne vous impose pas ces heures, vous êtes libre de les choisir.

En alternant les périodes de privation avec celles de l’alimentation normale, la consommation énergétique diminue. Ce qui réduit massivement l’insuline produite par l’organisme. Cela joue un grand rôle dans le stockage de graisses dans vos cellules, et donc dans l’amaigrissement. Or en dehors de cela, votre santé s’améliore, surtout au niveau du cœur. Vous évitez également les maladies dégénératives, entre autres bienfaits.

Comment fonctionne le jeûne 18/6 ?

La méthode 18/6  consiste à manger durant 6 heures dans une journée. Les 18 heures restantes, vous entamez une pause. Pendant cette pause, vous ne prenez pas de nourriture et ne buvez que de l’eau. Toute boisson sucrée est à bannir. Vous choisissez vous-même l’intervalle d’heures qui vous convient. Vous pouvez, par exemple, manger entre midi et 18 heures et jeûner le reste du temps.

Quelles sont les vertus du jeûne 18/6 ?

On a déjà survolé les bienfaits du jeûne 18/6. En fait, il a les mêmes vertus que les autres types de jeûnes. Les-voici en détails :

  • Le jeûne 18/6 réduit le niveau d’insuline

L’insuline est une hormone produite par le pancréas après que nous ayons mangé. Cette production augmente lorsqu’on mange trop de gras. En tout cas, les glucides que nous consommons entrent dans nos cellules, ensuite celles-ci les utilisent et produisent de l’énergie.

L’insuline encourage l’absorption et le stockage de graisse dans l’organisme. Donc plus ce dernier en produit, plus on prend du poids. Mais grâce au jeûne, le taux d’insuline produit par le corps diminue. Toutefois après la privation, ce taux remonte, surtout si on mange trop.

  • Il diminue le taux sanguin de mauvais cholestérol

Le cholestérol provient soit du gras ingurgité soit du foie. Il est transporté dans le sang par des protéines. En fait, le bon cholestérol est transporté par ces dernières vers le foie pour qu’il le métabolise. Et le mauvais cholestérol est transporté par les protéines vers les cellules. Ce mauvais cholestérol favorise l’accumulation du gras dans nos artères, dégradant ainsi notre santé cardiaque.

Le jeûne abaisse le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Il améliore donc la santé de notre cœur. Et plus la période de jeûne est longue, plus ce résultat sera appréciable.

  • Il nettoie l’organisme en profondeur

Le jeûne permet au corps de se purifier en profondeur. Ainsi, cela a les mêmes résultats qu’une détox. De ce fait, le processus permet à notre corps de rejeter les toxines. Ce qui améliore notre santé et notre bien-être général.

  • Il permet de perdre du poids

Au cours du jeûne, l’organisme se nourrit avec ses propres réserves. Il puise donc dans nos réserves de graisses tapissées dans les cellules. C’est pourquoi le jeûne fait maigrir. Et également durant les heures de prise, on mange moins et soigne mieux notre alimentation. Ce qui aide aussi à perdre du poids.

Quels sont les risques du jeûne 18/6 ?

Malgré ses nombreuses vertus, le jeûne 18/6 présente aussi quelques risques. D’ailleurs, certaines personnes peuvent ne pas supporter une aussi importante restriction calorique. Il s’agit entre autres :

  • des femmes enceintes ou celles qui allaitent,
  • des personnes qui suivent un traitement et doivent s’alimenter en ce faisant,
  • des diabétiques qui nécessitent un suivi médical rapproché,
  • des athlètes qui s’entraînent énormément…

En dehors de cela, certains effets secondaires peuvent faire surface :

  • les rages fréquentes dues à la faim,
  • une certaine irritabilité,
  • la mauvaise haleine,
  • l’anxiété et une fixation presque maladive sur le respect du régime. Ce qui mène progressivement à un trouble alimentaire,
  • l’hypoglycémie,
  • la déshydratation,
  • des difficultés de concentration et le sommeil en pleine journée,
  • la modification du métabolisme de base,
  • la réduction de l’activité physique,
  • l’infertilité…

Au vu de ces raisons, il faut prendre conseil auprès d’un médecin avant de jeûner.

Derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *